Retour aux blogue
Article par Nutritionr, 2018-02-07 10:40:52
Transformation

Histoire cliente: la nutrition pendant ma grossesse

J’aime faire à manger, découvrir de nouveaux restaurants et expérimenter avec des ingrédients inconnus. Mes happy moments, ces sont les quelques heures passées à la planification de repas pour la semaine, les courses dans les différentes épiceries spécialisées qui en découlent et mon meal prep. Lorsque l’alimentation est un plaisir, une première grossesse peut sembler déstabilisante. Dès le départ, une remise en question s’impose. Est-ce que mes habitudes alimentaires offrent ce qu’il y a de meilleur à mon corps et à mon enfant à naître? Suis-je condamnée à 9 mois de privation et de frustration?

Comme toute femme mature qui se respecte, j’ai d’abord fait appel à la meilleure personne pour m’aider à gérer tous ces questionnements…

 

Ma mère!

J’ai la chance d’avoir une relation extraordinaire avec ma mère.  Quelques jours après la grande découverte, j’étais déjà en train de la bombarder de questions (plus ou moins existentielles). Encore aujourd’hui, c’est une ressource extraordinaire alors que je franchis de nouvelles étapes vers l’arrivée du bébé.

Toutefois, je dois aussi admettre que sa position face à mes interrogations alimentaires me laissait soucieuse et perplexe.

« Il y a 20 ans, personne ne se souciait de la listériose dans les charcuteries »

« Oublie ça le tofu, mange de la viande et des épinards !! »

Ma mère a cette facilité à analyser une situation de manière complétement détachée, mais aussi l’expérience de trois grossesses.  Selon ses conseils bien intentionnés, tous mes soucis s’envoleront lorsque j’accepterai d’adopter un régime steak-blé d’inde-patates. Bien que le pâté chinois n’ait rien de mauvais en soi, la perspective d’un menu traditionnel est un peu trop contraignante à mon goût. Pour remédier à la situation, j’ai tenté de trouver des réponses auprès de…

 

La technologie et les Zinternet!

Malgré un suivi médical auprès d’une équipe impeccable, je m’imagine bien-mal téléphoné à la clinique pour m’enquérir du point de vue de mon médecin sur la consommation de thon en canne chez les femmes enceintes.

Règle générale, j’adore la technologie. J’ai une application mobile dédiée à la gestion d’à peu près toutes les facettes de mon quotidien. J’ai donc rapidement déniché les applications les plus appréciées des utilisatrices, celles recommandées par différentes associations et ordres professionnels d’obstétriciens et gynécologues et, évidemment, celles qui suivront la croissance de mon bébé en le comparant chaque semaine à un nouveau fruit. Je croyais (un peu naïvement) qu’une combinaison intelligente de ces différents outils m’offrirait des réponses claires.

« Chéri, peux-tu chercher sur Google si le jus de fruits frais c’est pasteurisé ? »

« Mon application me dit que l’espadon est à éviter mais que je peux quand même en consommer en petite quantité… Donc j’imagine que ce n’est pas trop grave ? »

Avez-vous déjà fait l’erreur de rechercher vos symptômes sur Internet? Inévitablement, vous vous retrouverez submergé de résultats accablants, nuancés par des recherches à la provenance douteuse. En quelques clics, vous pourrez vous auto-diagnostiquer une maladie incurable qui n’affecte que 0.0005% de la population mondiale.

C’est un peu comme ça que je me suis sentie. J’ai rapidement découvert que l’accès facile à l’information peut devenir une obsession étourdissante, voire même malsaine. Le contenu de qualité est dilué par les différentes études bidon émises par des pseudo-scientifiques. Chaque question posée à ma nouvelle application entraînait un nouveau flot d’information qui devait être constamment contre-vérifié et remis en question.

Environ au même moment, les fameux symptômes du premier trimestre ont commencé à prendre en otage mon quotidien. Nausées, fatigue, dédain de certains aliments... Alors que l’annonce de ma grossesse faisait boule de neige auprès de famille et mes amis, il n’en fallait pas plus pour qu’ils s’en mêlent…

 

#LesGens qui connaissent tout sur tout

« Ne t’en fait pas, tes nausées ne sont pas SI pire. Ma belle-sœur a été malade tous les jours pendant 9 mois! »

« MOI, lors de ma grossesse… »

« Relaxe, un verre de vin ça ne changera rien. En Europe, les femmes continuent à boire. »

Tout le monde a une opinion sur les fameux dictats qui devraient encadrer l’alimentation d’une femme enceinte. Suis-je la seule qui trouve cet amalgame d’anecdotes étourdissant?  Bien qu’ils soient toujours bien intentionnés, les conseils non-sollicités deviennent de plus en plus difficile à gérer. Devrais-je essayer de manger des biscuits sodas avant de me lever afin d’éviter des nausées, tel que recommandé par une amie? Et que dire de la diète riz, bananes, compotes de pommes et pain grillé qui m’a été envoyé par une tante, via Facebook?

 

J’ai finalement décidé de consulter une nutritionniste.

Pourquoi me casser la tête lorsque plusieurs talentueux professionnels de la santé sont outillés et formés afin de m’accompagner dans mes différents défis santé?

J’ai donc décidé de consulter une nutritionniste. Je voulais en faire l’essai, sans engagement. Le modèle sur-demande développé par Nutritionr semblait combler mes deux besoins principaux, à savoir la facilité d’utilisation et la flexibilité d’horaire. En comparant les coûts avec un service de consultation à la carte, le prix est également compétitif par rapport à l’approche traditionnelle.

Au cours de la consultation initiale, Catherine a couvert divers aspects de ma santé globale, en plus d’identifier les points nécessitant une amélioration immédiate. Depuis, j’utilise le service au gré de mes besoins, parfois même quotidiennement. Entre les changements physiques et les montages russes d’émotions, j’ai besoin d’un point de vue rationnel. Catherine est à l’écoute, répond à mes questions en moins de 24 heures et oriente mes choix afin que je poursuive une grossesse heureuse et en santé. Et, en bout de ligne, c’est pas mal la seule chose qui compte.

 

Femmes enceintes, quelques articles à consulter :

Préparez-vous un mocktail pour égayer vos soirées!

Comment choisir une collation santé pour combler sa fringale en fin de journée?

Même pressée, commencez vos journées du bon pied avec un déjeuner équilibré!


Retour aux blogue

On vous attend

À vos marques. Prêts?